DANS LA MARGE

et pas seulement par les (dis) grâces de la géographie et de l'histoire...

jeudi 31 décembre 2009

P. 217. Voeux.

.

( Ph. JEA / DR).

Jean-Marie Barnaud :

- "L'espoir ?

Le voici :

que nous soyons fidèles toujours à une promesse jusqu'ici pourtant jamais tenue à une aurore imprévisible, mais dont la lueur imaginée nous tient debout sur le tranchant des heures."

(Lire : remue.net).

21 commentaires:

brigetoun a dit…

très beaux - je m'en sers pour vous les dédier

Anonyme a dit…

Cette réhabilitation d'une voix d'homme par cette voix de femme est d'un bel augure !Merci.

Ombra vendrait ou achèterait le bonheur, si j'en crois le titre de la pièce musicale jointe.

ArD

claire a dit…

A vous aussi, cher JEA, une toute bonne année 2010, pleine d'espoir comme ce chemin qui avance au milieu des ombres ou ce chant d'amour travesti de Cécilia à un arbre... choix très à propos vu le danger qu'il encourt.
Je ne connaissais pas "Ombra mai fu", c'est magnifique !!
Mille mercis.

JEA a dit…

@ Anonyme

Parmi les souhaits pour le nouvel an ?
Accueillir ici une lecture personnelle d'ArD, celle de "Demain, il fera beau", cahier de Denise Domenach-Lallich...
En lui laissant bien évidemment le choix de la pièce musicale jointe.

JEA a dit…

@ brigetoun

que vous souhaiter ? de rester sur le haut des vagues (y compris de chaleur à Avignon)
et qu'une maison d'édition prouve sa lucidité élémentaire en mettant votre nom sur la couverture d'au moins l'un de ses volumes ???

JEA a dit…

@ claire

"Ombra mai fu" ?
autant de cadeaux pour vous régaler en cette période un peu tohu-bohu, ces quelques versions qui vous attendent dans le labyrinthe de YT :
- David Daniels,
- Renée Fleming,
- Marie-Nicole Lemieux,
- A.S. Von Otter,
- Andreas Scholl,
- Renata Tebaldi...

Saravati a dit…

A partir du moment où elle est tenue, une promesse perd son statut de promesse.
Illusions et promesses ne sont-elles pas moteur de vie ?
Espoir, oui, souhait d'en garder toujours un zeste pour continuer à vivre dans une lumière que nous créons aussi !
Tous mes voeux, JEA !

JEA a dit…

@ Saravati

Si vous me permettez un espoir, ce serait que Skymachinet ne mure plus les accès à votre blog...
se heurter ainsi à l'incompréhensible me rappelle trop Zaventem dimanche dernier quand une femme policier parlait de saisir mon véhicule sous prétexte qu'il est immatriculé en France (08 Ardennes)... un délit fictif mais une policière (flamande à l'accen) en chair et en os
que 2010 soit aussi une année de prises de conscience du syle : l'Europe, ce ne sont pas que des discours ni des expulsions par charters

Saravati a dit…

@JEA
L'accès à mon blog n'est pas une affaire d'état, mais plus des tas de problèmes techniques qu'engendrent les technologies qu'on ne maîtrise pas !
Cette histoire de voiture saisissable est démente, vraiment, moi qui n'arrête pas de voyager en voiture.
Une anecdote dans un autre sens, voyage dans le centre de la France : des policiers nous arrêtent,l'air suffisant, demandent les papiers, regardent la plaque " Ah! Vous êtes étrangers ! On ne va pas vous embêter, vous pouvez y aller ."
J'avoue que dans un sens inverse, ça m'a choquée ! Le policier reconnaissant officieusement son statut d'emmerdeur public devant des étrangers...
Je ne sais pas ce que les voyages forment, mais ils forment, déforment, informent, difforment...et pourvu qu'on ait la forme ...

JEA a dit…

@ Saravati

si "l'accès à" votre "blog n'est pas une affaire d'état"... ne plus pouvoir le lire vous met dans tous vos états...
à Zaventem, je me parquais aux départs - en endroit autorisé -. Les policiers étaient-ils excédés avec les nouvelles mesures ? L'une a donc foncé. Me reprochant la plaque française. Appelant je ne sais quel fichier ou supérieur. Menaçant d'une saisie immédiate. Surréaliste. Un officier vient car ça dure. Je lui explique mon incompréhension. Il repart en haussant les yeux...
Home, sweet home (enfin je devrais traduire en flamand)

claire a dit…

Oui "ombra mai fu" j'ai déjà entendu mais c'est Bartoli qui le chante ! Maintenant je me souviens vaguement d'une interview à la première où elle expliquait la vie des castrats, cela m'avait fortement impressionnée. Sans doute était ce à la sortie de ce CD dont je reconnais la couverture assez surprenante. Merci.

claire a dit…

Voici le texte en français: "Tendres et beaux feuillages de mon cher platane, le destin vous sourit ! Que le tonnerre, l'éclair et la tempête ne troublent jamais votre précieuse paix, et que le rapace vent du Sud ne vienne vous violenter ! jamais l'ombre d'aucun arbre ne fut plus douce, plus singulière, plus agréable !"
Non, les lueures ne sont pas que leurre ! Certaines promesses se tiennent et certains maux tranchants guérissent...

claire a dit…

"lueurs" (pardon)

Tania a dit…

Merci pour le chant et l'enchantement d'un chemin vers la lumière. Meilleurs voeux.

JEA a dit…

@ claire

une page pourrait rassembler quelques-unes des versions accessibles sans droits et pas illustrées n'importe comment
de plus
comme vous le prouvez, les traductions ne sont pas automatiquement des trahisons

JEA a dit…

@ Tania

Nous avons rendez-vous sur les prés de vos textes l'an prochain, et cette perspective enchante vos lecteurs (masc. gram.)

Anna de Sandre a dit…

Cet extrait me parle, JEA...

JEA a dit…

@ Anna Phénix

Puissiez-vous nous biffer moultes chroniques en 2010, soit dès demain...

Elisabeth.b a dit…

Tous mes vœux cher JEA, à vous et à vos lecteurs.

anita a dit…

Des vœux pour cette année 2010, mais c'est à moi finalement que je les fait, égoïstement : de lire et de voir, chez vous, ce qui tout à la fois décape et porte à la songerie...

Prenez soin de vous.
Je vous embrasse.

JEA a dit…

@ anita

comme un parfum de guiness accompagnant vos voeux...
si vous saviez les souvenirs qui se réveillent (j'ai navigué à deux reprises en Irlande mais n'ai jamais eu de malade à bord et d'obligation de faire appel à la science médicale... n'empêche vous auriez été invitée à la table du captain)