DANS LA MARGE

et pas seulement par les (dis) grâces de la géographie et de l'histoire...

samedi 22 mai 2010

P. 285. Marais ardennais

.
Ardennes au retour de Paris. Une forme de peine capitale : être privé(e) d'un tel crépuscule ? (Ph. JEA / Droits Réservés).


Toponymie ardennaise : 27
Marais avec
ou sans cages...


Au-dessus de la Noue de Rethel,

Bois de la Noue Catherine,

Côte de la Noue de Terre,
Côte de la Noue Saint-Pierre,

Fond de la Noue Surdeau,

Haut de la Noue Maga,

Montant à la Noue Balinet,
Montant de la Naue Roux,

Nau de Lava,

Nau Maria,

Naue Cendras, Collardeau, Colignon,
Fuzin,
Papelard,

Naue d’Huy,


Vers la Grande Fosse (Ph. JEA/DR).

Noue Barue, Baudouin, Béranger, Blondel, Boya,
Carrée, Cotteret, Couture,
Dame Jolie, Denis, Dia,
Enfumée, Erselin,
Genas, Guéry,
Hubert,
Jubin, Juger,
Louise, Luya,
Machette, Marie, Martin, Morgneau,
Persin, Piton, Poret,
Roha,
Thierry,Tillois,


Dictionnaire éphémère (Ph. JEA / DR).

Noue d’Ane, d’Arilleux,

Noue de Bouchereuil, de Boult,
de Cuir,
de Mai,
de Pauvres,
de Rogissart,
de Saussis,
de Vauzelle,

Noue des Rosières,

Noue du Puits,

Noue la Caille,
la Demoiselle,

Noue le Fusain,
le Prêtre,
le Suisse.


Ciel cyclope (Ph. JEA / DR).



20 commentaires:

brigetoun a dit…

i faudrait faire ça pour tous les "pays" de France, mais avec des cartes d'état-major pour avoir la toponymie sans être né sur place

JEA a dit…

@ brigetoun

autre carte et moins plaisante à relever : celle des blogs qui se glissent dans des cures de sommeil voire qui prennent la clef des champs sans laisser d'adresse...

D. Hasselmann a dit…

"Oeil cyclope", heureusement Le Menhir n'a rien à voir avec ce beau contraste !

Lieu-dit : Le Pen-vers-macht.

JEA a dit…

@ D. Hasselmann

cyclope... pas borgne (encore que le Canard ait publié jadis et naguère des photos montrant que Le Pen portait un bandeau tantôt sur un oeil, tantôt sur l'autre...)

MH a dit…

Une noue... "fossé peu profond et large qui recueille l'eau, soit pour l'évacuer, soit pour l'évaporer ou l'infiltrer sur place". J'ai appris un mot à travers les vôtres. Votre dictionnaire éphémère est merveilleux et l'avoir à l'oeil (le bon) sur fond de la Fenice donne une impression d'éternité. Grand merci!

JEA a dit…

@ MH

Marécages, fossés, pâturages sur des terres grasses...
toujours des histoires d'eaux

Anna de Sandre a dit…

Et toujours ces photos superbes.

JEA a dit…

@ Anna de Sandre

Merci à vous de ne pas avoir assimilé cette page à un autocar...

Tania a dit…

"Peine capitale" - comme vous y allez !
J'admire vos nouvelles couleurs, vos photos, vos légendes, dont ce très léger "Dictionnaire éphémère".

JEA a dit…

@ Tania

Ce n'est hélas pas une fiction. Tenter de sortir de Paris à 17h... Un mélange complexe de catch et de rugby où tous les coups sont permis à quatre roues dans les rues et sur le périphérique. Ce n'est même pas homérique. Hystérique, là, oui...
Trois heures de routes pour prendre ses distances. Et enfin ce coucher de soleil sur des Ardennes apaisées même si elles sont lésées car frontalières...

MH a dit…

Elles sont superbes vos nouvelles couleurs de blog !!! Marine, turquoise et parme, c'est un assemblage très magazine... vous suivez la mode JEA ? Et cet en-tête très étrange est absolument splendide ! On dirait un personnage rouge qui traverse (intrépide;-) le blanc sinistre de la lampe pour venir vers nous, c'est vous ?
Bravo JEA !

JEA a dit…

@ MH

Rien qu'un changement de décors au milieu des tâtonnements pour repeindre le blog du CF de Yad Vashem...
La photo ? Un coucher de soleil. Le cuivre d'une lampe. Une fenêtre pas extralucide. Un astre aux veines coupées.
J'ai bougé. L'appareil aussi, sans doute par solidarité.

zoé lucider a dit…

Ciel cyclope, ma-gni-fi-que!

JEA a dit…

@ zoé lucider

Un seul arbre est-il absent qu'une forêt de palabres vous manque...

Liberté a dit…

Excusez-moi, mais je n'aime pas trop la nouvelle présentation. Je préfère les belles photos que vous prenez pour illustrer la page.
Ah que la vie parisienne est fatigante pour les provinciaux qui n'ont qu'une envie celle de repartir très vite, retrouver le calme de la campagne avec ses belles couleurs selon les saisons et écouter le chant des oiseaux
qui est plus reposant que le bruit des voitures sur le bitume du
périphérique je les comprends.
Merci pour cette bouffée d'air.

JEA a dit…

@ Liberté

Autre essai en gardant le même thème. Mais moins abstrait et plus satisfaisant ?

D. Hasselmann a dit…

@ JEA : Je connais ces bandeaux qui bougaient... mais mon "cyclope" en l'occurrence était purement allégorique et non historique !

Nouvelle mise en page : oui, plus d'espace.

JEA a dit…

@ D. Hasselmann

Merci pour votre encouragement. Une nouvelle mise en page, nettoyage de printemps, maintenant que le vent du Nord est allé se faire voir ailleurs, c'est quand même un rien casse-pipe...

colo a dit…

A chaque coucher de soleil vivement coloré je me demande pourquoi, si magnifiques au réel et en photo, ils sont affreux, presque chocants quand un peintre s'avise de reproduire exactement les couleurs qu'il voit.

colo a dit…

Aïe, "choquant" bien sûr.