DANS LA MARGE

et pas seulement par les (dis) grâces de la géographie et de l'histoire...

jeudi 6 novembre 2008

P. 44. Brèves (10) Delacroix dont on fait les antisémites !

(Michel Delacroix, ex président du FN belge depuis le 6 novembre 2008. Caricature : JEA).

Sur une vidéo, égal à lui-même, le président du FN belge
pousse la chansonnette sur une fillette juive
mise dans un four crématoire de Dachau.

Qu'ils dérapent consciemment ou pas, ces gens-là ne peuvent s'en empêcher. Leur antisémitisme finit toujours par déborder. C'est un de leurs fonds de commerce. Une obsession.
Sous le soleil exactement, relax, demandant à pouvoir se concentrer (quel jeu de mots !) avant de jouer au maître chanteur, Michel Delacroix n'est même pas surpris par l'oeil d'une caméra cachée. Non, on est en famille, en vacances, entre "kamarades".


Le Soir, jeudi 6 novembre 2008, 18h57 :

- "Sur cette vidéo, on voit M. Delacroix entonner un pamphlet macabre sur l’air de "L’eau vive" de Guy Béart, en compagnie d’un conseiller Vlaams Belang (parti raciste flamand) du CPAS (Aide sociale) de Machelen :

"Ma petite Juive est à Dachau,
Elle est dans la chaux vive.
Elle a quitté son ghetto,
Pour être brûlée vive"…

L’assemblée plénière du Sénat a évoqué les faits en ouvrant sa séance jeudi après-midi, condamnant unanimement la sortie de Michel Delacroix, qui a entre-temps annoncé sa démission de la présidence du parti mais pas en sa qualité de sénateur. Présent au parlement, M. Delacroix n’a pas participé aux travaux parlementaires jeudi.

Le ministre de la Justice Jo Vandeurzen a indiqué au sénateur Josy Dubié (Ecolo) qu’une enquête judiciaire avait été ouverte. Le Centre pour l’Egalité des chances a lui-même été saisi et a déposé plainte au Parquet pour infraction aux lois contre le négationnisme et contre le racisme.

Le président de l’assemblée, Armand De Decker, qui "condamne totalement les propos inqualifiables" du sénateur d’extrême droite, a appelé à une réaction dans le cadre de la Constitution, des lois, et du règlement du Sénat. Concernant le financement du FN, M. De Decker a rappelé que la législation ne permettait qu’une suspension d’au maximum 4/12es de la dotation. Selon les premiers éléments, il apparaît en outre qu’en vertu de la Constitution, il ne semble pas possible de contraindre le sénateur à quitter l’hémicycle.

Il faut que "toutes les mesures réglementaires possibles" soient prises "de manière très rapide" à l’égard du sénateur et que la Commission des dépenses électorales soit convoquée, a indiqué le chef de groupe PS, Philippe Mahoux, qualifiant les propos tenus de "totalement abjects".

Fours crématoires de Dachau. Ceux qui réjouissent si vulgairement le sieur Delacroix. (DR)

RTBF (Radio-Télévision belge francophone) :

- "Ce n’est pas la première fois que Michel Delacroix fait connaître ses sympathies pour le nazisme. Sur une photo, on le voit notamment poser fièrement aux côtés de Léon Degrelle. En 2005, il ne reniait d’ailleurs pas son admiration pour ce collaborateur nazi. Mais cette affaire a provoqué un petit règlement de compte en interne : par voie écrite, Patrick Sessler, au nom du Front National, s’est dit "outré" par cette vidéo. Patrick Sessler, celui-là même qui posait lui aussi sur cette photo avec le même Léon Degrelle."


AFP :

- "Je ne me souviens pas de l’avoir chantée, même si j’en connais les paroles depuis des années", a déclaré Michel Delacroix.
"Je ne suis pas sûr de la véracité" de la vidéo, a-t-il ajouté."

On le sait que c'est toujours à recommencer. Hitler ne cesse de générer des fils et petits-fils. Mais pas question de se décourager pour autant. Alors, pour répondre à la barbarie, pour le moral et pour la route qui s'allonge vers un monde moins haineux, une page de René Char :

- Mais attention
Que les pardonnés
Ceux qui avaient choisi
Le parti du crime
Ne redeviennent pas tourmenteurs
A la faveur de notre légèreté
Et d'un oubli coupable.



1 commentaire:

Henri E. a dit…

Un grand merçi d'être une sentinelle attentive contre l'antisémitisme.
J'ai pris connaissance avec dégoût des propos de ces nazillons sur votre blog du 6 novembre.

H. E.