DANS LA MARGE

et pas seulement par les (dis) grâces de la géographie et de l'histoire...

jeudi 22 avril 2010

P. 271. Oiseaux des Ardennes

.
Fin de banquet (Ph. JEA / DR).


Toponymie : 26
Traces de plumes
dans les paysages ardennais


Aiglemont, Le Nid d’Aigle,

L’Alouette,

La Bécassière,

Gué de la Bécasse,

Croix Canard,

le Noyer Canard,
Champ de la Canne,

Fosse aux Canes,
Vivier aux Canes,

Le Colombier,

Le Coq Banni,

Coq Jai,
le Coq Sauvage,
Fond des Coqs,

Fond du Bec de Coq,
Ruisseau de la Noue le Coq,
Vallée des Coqs Verts,

Champ Corbeau,

Ruisseau du Corbeau,
Bois Corbeaux,

Ferme aux Corbeaux,
Fontaine aux Corbeaux,
Fosse aux Corbeaux,

Mont du Cygne,


Il fait le beau et pérore, faussement sauvage, avant que les chasseurs ne se l'offrent, de vrais sauvages, eux (Ph. JEA / DR).

Allée des Faisans,
Ferme la Faisanderie,

Forêt domaniale de Montfaucon,

La Fauvette,

Les Fauvettes,

Mont du Geai,

Ravin du Geai,

Fontaine aux Grues,

la Gruerie,
Mont des Grues,

L’Epine Héron,
Côte des Hérons,

Fond des Hérons,
Ile des Hérons,
Etang de la Héronnière,

Pré de la Héronnière,

Le Merle Blanc,

La Merlière,

Bain de soleil (Ph. JEA / DR).

Les Mésanges,

Mont Moineau,

Cul des Oies,

Pâquis des Oies,
Patte d’Oie d’Aubigny,

Le Cessier l’Oiseau,

Vallée des Oiseaux,

Fosse de l’Oison,

Allée des Pigeons,

Terres aux Pigeons,

Mont Pinson,

La Patte de Poule,

Bois des Poules,
Bois de la Poulette,

Le Petit Ramier,

Bois du Rossignol,

Ferme du Rossignol,
Ruisseau du Rossignol,
Fontaine au Rossignol,

Le Rouge Gorge.

Tourterelle à la robe d'aurore (PH. JEA / DR).


18 commentaires:

JEA a dit…

@ brigetoun

Voici des lustres (car lumières, il y avait) que vous ouvriez les commentaires de chaque page ici
puis, hier matin, sur votre blog, vous parliez d'au revoir ou d'adieu...
comme le chantait Brassens, votre départ laisse un vide qui ne se refermera pas

MH a dit…

Voilà un délicieux bain d'ailes matinal... de quoi s'envoler vers une journée enchantée ! Merci

JEA a dit…

@ MH

Brigetoun a pris du large
les oiseaux refusent les cages
et aujourd'hui, par chez vous, c'est le gouvernement qui risque de tomber comme une pierre...

zoé lucider a dit…

Il y a comme une fatigue dirait-on. Les blogs ferment ou ralentissent leur rythme. Est-ce le signe d'une reprise des activités "normales" ou l'effet de dépressions, de nuages nés de volcans intérieurs. Merci JEA d'être fidèle au poste.

JEA a dit…

@ zoé lucider

l'un jardine, l'autre se gondole, puis il y les hirondelles envolées vers l'Irlande ou le Midi
mais aussi cette sortie d'hiver qui semble laisser d'aucuns au bord de leur propre chemin
et enfin, celles et ceux qui préfèrent quitter le quai de leur blog pour d'autres navigations
cependant que restent des arbres précieux comme autant de points cardinaux sur les cartes des découvertes...

Saravati a dit…

Ces belles bestioles dans leur environnement chatoyant m'ont provoqué un coup de soleil et je divague :

En se regardant dans le miroir, mes anges se sont découvert une patte d’oie.
Le rouge de leur gorge les faisant horriblement souffrir, je leur offrais une portion tourte belle à la sauce aurore.

Lavande a dit…

Merci pour la belle tourterelle transmise par Paul.
Le nom de sa robe fait penser au conte "Peau d'âne".

Moi aussi j'avais grand plaisir à parcourir les rues d'Avignon vues par l'oeil et l'objectif de Brigetoun. Espérons la retrouver comme guide rapidement.

JEA a dit…

@ Saravati

Le billet que vous aviez rédigé voici sur un départ était prémonitoire pour Brigetoun (billet que skysabotage n'a pu empêcher de prendre son envol)...

JEA a dit…

@ Lavande

effectivement, il n'était pas écrit "pigeon" sur le front de l'oiseau porteur de voeux pour votre anniversaire...

Saravati a dit…

@ JEA
Oh, des billets sur les départs, j'en ai écrit plusieurs, inspirés par des départs qui avaient laissé un grand vide ici ou ailleurs. Il y en a qui l'annoncent et on peut leur dire au-revoir, d'autres qui partent du jour au lendemain. Ce sont des talents qui se dispersent pour mieux se recentrer ailleurs.
Le blog est chronophage et énergiphage(!), surtout si on le traite avec qualité.
Son dernier billet est magnifique. Je suis sûre que même si elle arrête le blog, elle continuera d'écrire ; ce virus, on ne s'en débarrasse pas comme ça, surtout si on a du talent.
Je vous salue, Brigetoun.

JEA a dit…

@ Saravati

Répliques tectoniques ou esquisse de retour ? La Dame d'Avignon a retraversé son blog cet a-m...

MH a dit…

Eh oui, les cieux belges ne sont pas cléments... l'oiseau tricolore a chuté comme une pierre. C'est le début de la fin.
Bon colloque JEA !

JEA a dit…

@ MH

aux extrêmes, on déguiserait volontiers la Belgique en dindon de la farce
le pays est certes de création artificielle : un glacis en réaction politique face à la France de Napoléon
mais depuis, il fut un des modèles de Constitution démocratique
le gouvernement s'exila à Londres plutôt que de collaborer
les conflits profonds entre communautés n'ont jamais fait verser de sang
là, comme je l'ai entendu à la radio, on entre dans "un trou noir"...
(NB : évidemment, ce bref commentaire va encore me valoir l'étiquette de "belgicain jusqu'au bout des ongles")

merci aussi à vous ainsi qu'à toutes celles et ceux qui ont eu la grande gentillesse de souhaiter un colloque fructueux demain, à Charleville-Mézières

MARIE a dit…

Des oiseaux de passage pour des beaux voyages laissent de jolies plumes pour écrire leurs souvenirs ... ;o)
Je vous souhaite de beaux échanges à votre colloque ...

Douce soirée ...

Danièle Duteil a dit…

Que de belles photos et de jolis noms d'oiseaux !
Bon colloque JEA. Je l'avais cru passé.
Par rapport à la rubrique 'livres", j'aimerais signaler "Le rapport de Brodeck" de Philippe Claudel. Je l'ai trouvé excellent.

JEA a dit…

@ Marie

Avant hier, enfin, la première hirondelle...
Que votre rétablissement se dore sans s'endormir au soleil...

JEA a dit…

@ Danièle Duteil

Vous savez que pour ce Claudel, sur le site de la FNAC, j'ai été obligé de leur rappeler qu'il fallait cesser d'attribuer à Paul les romans de Philippe ?
D'autant que le "Meuse, l'oubli" de ce dernier me semble tellement bien imprégné des atmosphères d'ici.
Quant à "Brodeck", le livre parvient à démonter les mécanismes d'un crime contre l'humanité. Comme le précise une expression post-moderne : "total respect".

JEA a dit…

@ à toutes et tous

Le cap des 40.000 lectures rugissantes a été franchi par la coquille de noix de ce blog.
Merci à toutes celles et à tous ceux qui l'empêchent de s'encalaminer calamiteusement...
Et encore mes remerciements pour les si nombreux messages de sympathie pour un colloque douloureux mais nécessaire.