DANS LA MARGE

et pas seulement par les (dis) grâces de la géographie et de l'histoire...

mercredi 22 avril 2009

P. 104. Pour que la censure à la RATP continue à faire un tabac !


Si Monsieur Hulot
prend des vacances sans fin
la censure de la RATP, elle,
est d'une débilité illimitée...

La page 102 de ce blog a répercuté les bruits des ciseaux de la censure à la mode RATP. Saccageant les affiches de Mon Oncle pour en retirer cette horreur sans nom : une pipe déjà éteinte en 1975 (et qu'il faudrait enterrer rétroactivement).

Au nombre des autres blogs et sites qui ont répondu à l'absurdité triomphante par la dérision grinçante - cette politesse des tolérants actifes -, ceux-ci valent quelques détours :

- Biffures chroniques : Et hop ! Rapidité, à l’américaine !

http://biffureschroniques.typepad.fr/biffures_chroniques/2009/04/et-hop-rapidit%C3%A9-%C3%A0-lam%C3%A9ricaine-.html

- Chronique de Paul Hermant : RTBF, 21 avril

http://www.rtbf.be/info/matin-premiere/la-chronique-de-paul-hermant-100842

- Le Chasse-clou : Casse-pipe chez M Hulot

http://dominiquehasselmann.blog.lemonde.fr/2009/04/20/casse-pipe-chez-m-hulot/

- Mifazzablog's : la pipe de mon oncle

http://mifazzablog.wordpress.com/2009/04/20/la-pipe-de-mon-oncle/

Comme par hasard, un grand silence - approbateur ou dédaigneux - règne dans des milieux qui se veulent bien-pensants et respectueux de l'ordre. La censure, l'aurait-il bue dans leur lait maternel ?

Pour leur entr'ouvrir les yeux et jouer au délateur auprès des services juridico-censureux de la RATP, voici quelques photographies relevant de l'histoire militaire de la France. Oui, mon colon, pas des gauchos fumistes bobos droidelhommistes. Mais des décorations et des galons comme s'il en pleuvait. Même des bâtons de maréchaux sortis des musettes. Des gloires dont il faut savoir qu'elles ne sont plus intouchables.

Car ces documents authentiques deviennent au moins aussi sulfureux que la poésie de Tati. Ils appellent, selon les critères rigoureux de la RATP, des retouches dignes de l'URSS. Vous savez, quand disparaîssaient des photos tout ce qui n'était plus en odeur de sainteté stalinienne au Kremlin (non Bicêtre). Faut évacuer vite fait bien fait toutes ces cigarettes, toutes ces pipes incongrues : faites la guerre mais sans rideau de fumées.

Donc nous donnons du travail à la RATP en lui dénonçant publiquement :

- Philippe, futur amiral-arme,
- Le cou de Massu dans le Fezzan en 1941,
- Lattre entre deux de...
- Juin qui n'a jamais tâté du cannabis,
- Les dernières cigarettes pour les condamnés de Dien Bien Phu,
- Bigeard, vous avez dit ?

Montage JEA (DR).

Et l'exemple devant venir d'en haut, nous dénonçons encore et avec une volupté presque perverse, deux Présidents de la République. A la RATP de bidouiller soigneusement les documents d'époque. Pour que ces portraits jadis officiels redeviennent publiables.

Tati vient de perdre sa pipe pour un moulinet. Reste à suggérer respectueusement que le Général porte sa croix de Lorraine en lieu et place d'une vulgaire cigarette. Tandis que son successeur, Pompidou, allumerait discrètement une bombe à retardement

Montage JEA (DR).

Dans un proche avenir, le service juridique de la RATP ne va pas non plus se priver d'entrer dans les plumes de la littérature française. Vaste tâche d'hygiène mentale et publique. Pour ne pas décourager ces zélés manieurs de ciseaux, ne sont dénoncés ici que sept têtes de pipe :

- Malraux, Simenon, Camus, Max-Pol Fouchet (j'y tenais beaucoup), Fallet, Sartre et les yeux dans les yeux, Prévert.

Montage JEA (DR).

Cette page du blog n'a pas un demi-jour que tombe un commentaire de Loïs de Murphy :
la RATP vient encore de tirer plus vite que son ombre !!!

En effet, la régie publicitaire de la RATP se sent pousser des ailes en forme de ciseaux. Elle persiste et signe de manière obsessionnelle. Au tour de la cinéaste Anne Fontaine d'être fusillée à vue. Pensez-vous. Sa Coco bientôt Chanel (sous les traits d'Audrey Toutou) porte une cigarette entamée sur les affiches du film. Donc la RATP en réflexe conditionné, exige une autre affiche de la Production... Certes pas avec une flûte de champagne en lieu et place de la cigarette, sinon nous tomberions du tabagisme dans l'alcoolisme ?
Pardon, mais on finit par verser dans un certain révisionnisme. Soit une reconstruction bidon mais volontaire de l'histoire. Chanel, femme publique, fumait sans s'en cacher et sans grande modération. Son image en est inséparable. Sans contestation possible (les débats sur les dangers du tabac appartiennent à un autre ordre, ils ne sont vraiment plus d'actualité pour Mme Chanel sauf son respect). Faudrait-il le camoufler en la barbouillant de plumes et de goudron (autre que celui du tabac) ???

Au suivant, au suivant... La dernière (pour combien de temps ?) cible que n'a pas râtée la RATP.

12 commentaires:

Zoë Lucider a dit…

Bonjour, je vous découvre, nous fréquentons les mêmes excellents. Votre site vaut également le détour sur ce sujet où s'exprime toute la médiocrité de nos zélées zélites.
Je vous place dans ma liste, plus commode pour vous rendre visite que d'aller sur le site du Chasse clou, n'est-ce pas ?

JEA a dit…

@ ZL
La censure RATP sur votre blog : ce n'est qu'un au Renoir mes frères...

Loïs de Murphy a dit…

Je viens d'entendre que l'affiche du film sur Coco Chanel avec Audrey Tautou enclopée est également censurée ?

JEA a dit…

@ Loïs de Murphy.
Ce blog en deviendrait-il inter-actif ?
Merci pour le commentaire aussitôt répercuté et illustré.
Comme (bien ?) souvent, la réalité dépasse la fiction et l'affliction.

Mifa a dit…

Je viens de voir aussi l'affaire de l'affiche... Jusqu'où l'auto-censure va-t-elle abêtir le paysage et tout ce dans quoi nous baignons quotidiennement ? J'aurais presque envie de ressortir un vieux truc de mai 68 : "Il est interdit d'interdire". Plutôt qu'interdire à tout va, bien choisir la cible.

JEA a dit…

@ Mifa
Vous ne resteriez pas seule à dépaver les boulevards du cafard pour retrouver la plage de Mai 68.

Corynne a dit…

J'ai arrêté de fumer, avez-vous du feu ?

JEA a dit…

@ Corynne
Feu votre tabagisme ?

FL a dit…

En ce qui concerne la cigarette de Coco Chanel, ne permettrait-elle pas de jeter un écran de fumée sur son anti sémitisme pendant la guerre de 39-45 ?
Bravo pour votre blog.

Corynne a dit…

Oui et mon Zippo coincé ; je respire.

sylvie a dit…

ce billet est excellent, vraiment, je ne m'ennuie jamais quand je viens sur ce blog! bravo, en passant, pour la nouvelle présentation, je m'y sens très à l'aise, presque comme chez moi;)
J'ai lu aussi avec grand intérêt le billet sur l'histoire de zette à Bordeaux, que je ne connaissais pas...

JEA a dit…

@ Sylvie
Le changement de visage de ce blog, n'est pas entièrement étranger au vôtre (de blog)... Les floraisons en moins.